lundi 26 novembre 2012

Ciselé

Indispensables dans ma cédéthèque,  les albums du 
groupe XTC, véritables artisans orfèvres de la pop, 
faussement étiqueté un temps "new wave".
Les trouvailles mélodiques parfois acidulées caractérisent cette formation 
qui a montré un talent, un savoir-faire hors pair dans la miniature pop 
émaillée d'idées sonores décalées, tarabiscotées 
ou même excentriques :  so british ! 
Leur parcours compte un nombre d'albums impressionnant de qualité. 
Ici, un extrait de Oranges & Lemons souvent considéré 
comme un sommet, auquel pour ma part j'adjoins le suivant :  Nonsuch  
de 1992 très beatlessien et enfin Apple Venus 1 et Apple Venus 2
ces deux-là injustement méconnus car parus en 1999 et 2000 après 
une longue et préjudiciable période d'inactivité.
On s'en fiche, ici, les trésors sont nombreux et inaltérables.

 

Chalkhills and children 
(album : Oranges and Lemons)
1989


4 commentaires:

  1. Je confirme excellent ! Ils ont une place de choix aussi chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas exactement surpris :)

      Supprimer
  2. J'ai redécouvert XTC avec cet album après une première intrusion dans leur univers dès 1979 avec l'inaltérable Making Plans For Nigel et l'album Drums & Wire (entre temps, je m'étais commis dans une regrettable fanitude pour le rock progressif). Comme tu le soulignes, et maintenant que je connais presque entièrement leur discographie, Oranges & Lemons est au sommet de la pile. Ex-aequo avec Black Sea. Nonsuch le suivant était aussi très bien, mis à part un son légèrement pataud. Apple Venus vol.1 est un bijou, bien plus réussi que le deuxième volet dont le rock plus échevelé tourne à vide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Black Sea, que je vais aller réécouter illico !
      Regrettable fanitude dis-tu ...j'en ai écouté aussi, même si j'étais plutôt sur la frange "coupante" (KC VDGG)en dehors de Genesis,et si je n'en écoute plus, ce fut une étape, pas un regret : un jalon dans le parcours !

      Supprimer