mercredi 13 juin 2012

Tweet and shout

Je m'abasourdis de stupéfaction générale avec cette histoire de tweet.
Ce qu'on appelle démocratie vire purement et simplement à la médiacratie médiocratique. Le "système" marche sur la tête, qu'il n'a plus totalement... Tout est en pâture, tout est disponible, tout est égal, sans retenue, propos publics comme propos privés, et même les prétendument plus éclairés se laissent attraper en alimentant la mousse. On va encore nous tartiner avec la liberté d'expression, je le sens...

Pendant ce temps-là, certains de nos concitoyens rament alors qu'on leur a piqué les avirons et la barque.
Ils voient ce spectacle peu reluisant si ce n'est pitoyable et indécent.
Ils se disent, finalement, dans une réflexion aussi argumentée et aussi aboutie qu'un discours d'huître (qui finit par leur servir de référence vu le modèle ambiant) si on allait voir du côté du prétendument parti honorable dédiabolisé et républicain, drivé par une dynastie autocratique qui en a confisqué les rênes, qui sème démagogie, haine et individualisme forcenés ?

1 commentaire:

  1. Une correspondante m'a dit que Valérie faisait bien de dire son opinion. Le tweet, c'était nul, mais les justifications, elles sont beaucoup plus stupides que la source.

    Quelquefois je me sens que ma vie s'évapore au milieu d'un tas de mots abrutissants.

    C'est par ce blogue je dois te laisser des messages ?

    RépondreSupprimer