mercredi 20 juin 2012

Sources - Louis Sclavis Atlas Trio (cd)


Ma série musicale "Journey through the past" étant en attente d'une suite (qui viendra, c'est prévu) et n'ayant pas encore parlé jazz, vous ne pouvez savoir que Louis Sclavis fait partie de ceux dont je suis depuis longtemps déjà le parcours musical.
Vu sur scène à de multiples reprises, dans des formations et des projets toujours renouvelés, j'écoute aussi ces ses disques que je me procure le plus souvent assez vite à leur parution.
Ce fut le cas il y a une grosse quinzaine avec ce nouveau projet. En voici quelques mots.

J’aime l’errance dans cette musique, une poésie qui chemine et emprunte les voies qui se présentent, quand elle ne les ouvre pas,  n’hésitant pas non plus à faire une halte pour un coup d’œil panoramique sur le paysage ambiant, avant de repartir. 
Reconnaissable immédiatement, mais difficile à capturer, on ne peut vraiment la mettre dans une catégorie, jazz n’y suffit pas, car le propos est ouvert.
Ce trio propose une instrumentation fort stimulante (clarinette et clarinette basse pour Louis Sclavis, guitare électrique pour Gilles Coronado, et piano, Fender rhodes et claviers pour Benjamin Moussay) qui se met au service d’une musique qui surprend et fait surgir des lignes inattendues qui s’échangent, qui tournent volontiers. On y entend, notamment pour les deux acolytes de Sclavis, des musiciens que le projet musical amène à un propos renouvelé, basé sur le partage, l'écoute.
Silences ou mélopées parfois, ou bien rythmes emmenant vers l’Afrique, l’ensemble est volontiers changeant et mystérieux,  le fil musical tresse un voyage qui nous emmène (sans rien démontrer, sans rien asséner) vers des émotions subtiles, insoupçonnées, sans cesse suggérées.
Un très grand disque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire