samedi 19 mai 2012

Liberté sur parole

Sur sa tige de chaleur se balance
La saison indécise
                            Là-bas
Un grand désir de voyage agite
Les entrailles glacées du lac
Des reflets chassent là-haut
La rive offre des gants de mousse à ta blancheur
La lumière boit la lumière dans ta bouche
Ton corps s'ouvre comme un regard
Comme une fleur au soleil d'un regard
Tu t'ouvres
                  Beauté sans appui
Un clignement
Tout se précipite dans un oeil sans fond
                                 Un clignement
Tout reparaît dans le même oeil
                                 Le monde brille
Tu resplendis à la limite de l'eau et de la lumière
Tu es le beau masque du jour.

Octavio Paz, extrait de Liberté sur parole

2 commentaires:

  1. Qu'elle est belle cette Liberté où tout se précipite et reparaît dans un œil sin fondo.
    Qu'il est beau ce masque du jour, merci.

    RépondreSupprimer
  2. Colo> Content que tu apprécies :)
    Nb: Liberté sur parole et Versant Est sont deux magnifique recueils de poésie d'Octavio Paz.

    RépondreSupprimer