jeudi 17 mai 2012

Histoires

Deux de mes dernières lectures très récentes. Ouvrages reçus en cadeaux de Noël et d'anniversaire.
Le premier ...



... est un récit biographique assez impressionnant dans sa crudité. Gérard Garouste, peintre reconnu, y évoque sans beaucoup de détours sa folie, avec des internements à Sainte-Anne, et son rapport à son père, antisémite détesté, tyran domestique. Le soutien exigeant de sa femme Elisabeth face à la folie est particulièrement marquant. Une lecture forte, brûlante.

Le second...  est une bande dessinée.
Dans la lancée des "Ignorants" du même auteur, présent reçu à Noël et que j'ai beaucoup apprécié, cette fois-ci je retrouve avec plaisir Davodeau qui nous plonge dans les Mauges dont il est originaire. Et il retrace le parcours de ses parents, juste après la guerre de 39-45.


C'est très bien fait, j'y retrouve les qualités déjà appréciées. Et c'est émouvant dans l'histoire racontée avec cette prise de conscience sociale et militante dans un pays dominé par l'église et les conservatismes intransigeants. Retraçant cette évolution sans simplifier pour autant, l'auteur sait suggérer par petites touches, il parvient à relier la "grande" histoire à celle de chacun. Le livre se termine le 10 mai 1981.
Il m'a été agréable et étonnant à la fois de lire cette bd en pleine campagne électorale 2012 !

2 commentaires:

  1. Garouste est une belle personne et qui plus est, vit dans mon coin. Il a fondé la Source pour relever des moujingues par l'art. L'année dernière, au musée de Louviers, il a exposé la dive bacbuc, une oeuvre monumentale qui brasse Rabelais et la bible.

    RépondreSupprimer
  2. la bacchante > Oui, j'ai été sensible à "La Source" que je n'ai pas mentionnée mais que tu as bien fait d'évoquer, merci! Un très beau chapitre y est consacré.

    RépondreSupprimer