lundi 6 février 2012

Une soirée insatisfaisante

C'était samedi dernier, juste avant la neige, une soirée musicale qui, une fois n'est pas coutume, m'a laissé de marbre. Deux parties avec d'abord Oxyd, un quintet (claviers, batterie, guitare basse, saxophone et trompette) possédant trois albums à son actif. J'ai été rapidement détaché de leurs musique, aux schémas répétitifs et aux compositions un peu identiques et assez faibles. Un groupe jeune qui progressera sans doute.
Deuxième partie avec "l'attraction" Portico Quartet (sax /contrebasse/ batterie/ hang drum claviers percussions) qui propose musicalement de croiser les influences de Steve Reich ou Philip Glass pour le répétitif, et le steel drum jamaïcain, les musiques traditionnelles asiatiques et africaines.


A priori, de quoi m'intéresser. Sauf que.
Tout cela est bien gentil mais ce qui nous est présenté est basé sur le son, les effets, l'électronique et c'est très très lassant en concert.  Le concert vivant n'apporte rien. Autant rester, à la rigueur, sur le disque pour tester sa chaîne-hifi.
Les compositions sont limitées, on reste en surface, musicalement je n'ai pas eu grand chose à me mettre dans l'oreille, la performance est millimétrée, ça ne respire pas. Un moment finalement étouffant et...aseptisé, comme vide. Désespérément lisse. Un peu de vigueur, de fureur, de transpiration ... please !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire