mercredi 8 février 2012

Pourriture

Qu'ils sont beaux à entendre, la bouche en choeur, innocents comme au premier jour.
Ils sont émouvants, ils sont tellement honnêtes et sincères, tellement bien intentionnés et malgré cela c'est trop injuste , ils demeurent incompris.
J'en pleurerais presque.
Multipliant les leurres, les provocations, le ratissage dans des coins puants et repoussants, ces mecs de droite à gerber sont une honte pour le pays, ils se plaignent du caniveau où ils pataugent alors qu'ils l'entretiennent à dessein car la seule idée qu'ils aient réellement, faute de programme, est celle d'effacer le bilan du protecteur auto-proclamé, cet aventurier, ce petit monsieur qui est tellement monarque qu'il n'aimerait rien tant qu'être réélu.
Sans être candidat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire