samedi 26 novembre 2011

Pépite


Une perle cachée dans le premier album solo de Fish, l'ex-chanteur de Marillion, un progressive group qui dans les années 80 marchait sur les brisées seventies du Genesis de Peter Gabriel.
Si j'ai perdu le fil de Marillion assez vite à l'époque, suite au départ de Fish justement, la carrière solo de celui-ci ,erratique, a fini par me décourager, mais sur l'ensemble, sa voix est particulièrement fruitée, incarnée, et les textes très souvent inspirés.
Ce morceau est superbe.
Pourquoi cette mélancolie m'apaise-t-elle autant ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire