lundi 24 octobre 2011

Ainsi sont les sons

Jeudi 20, vendredi 21 octobre, deux soirées contrastées musicalement, même si la musique avait un fil conducteur américain, les groupes venant en majorité d'outre-Atlantique.
The Bad Plus, trio à l'orchestration jazz (piano/contrebasse/batterie) avec une esthétique rock et beaucoup de rythmes nous a proposé un set sans surprise, très fluide, agréable mais qui à mon goût manquait (un peu) de passion et (beaucoup) de surprise. Excellents musiciens, belles ambiances.

Ils avaient été précédés par un autre trio, Sidony Box, issu de la scène nantaise depuis quelques années.
Un power trio (guitare, sax, batterie) dont je connaissais seulement le nom et qui m'a vraiment emballé. Des compositions aux climats changeants, un groupe soudé, pas manchot : recommandé, s'il passe par chez vous.

Du jeudi au vendredi, changement de salle, plus intimiste avec The Fantastic Merlins (batterie, sax, contrebasse, violoncelle) un quartet américain accompagné pour l'occasion de Kid Dakota, chant et guitare, issu du rock alternatif US.
Un mélange des genres qui avait attiré mon attention pour un résultat mitigé.
Tous les cinq ont d'abord joué leurs versions de chansons de Leonard Cohen, une relecture ou une revisite plutôt réussie. Ensuite ce fut le répertoire de Kid Dakota, à cinq puis seul.
Enfin le quartet joua pour la dernière partie trois morceaux et un rappel plutôt enlevés montrant qu'il en avait sous la pédale, avivant par là-même quelques regrets, car ce fut la partie la plus intéressante musicalement.
Non que le reste fut insignifiant, mais la soirée nous aura fait naviguer sur différents registres en picorant, survolant sans approfondir.
Une soirée "découverte" pas mal mais un format de concert un peu bâtard au bout du compte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire